6 clés pour être plus positif

La bonne nouvelle, est que l’optimisme ça s’apprend.
La positivité est un peu comme un muscle qui se renforce avec de l’entraînement.
Plus vous pensez positivement, et plus votre aptitude à être positif va s’accroître.
Les gens optimistes sont plus heureux.
Lorsqu’on fait la tête, on fait travailler plus de soixante muscles du visage, alors que lorsqu’on sourit, seulement dix-huit.

Alors que choisissez vous ?
article 6 clés pour être plus positif du site corpsetcoeur.com

Si vous êtes quelqu’un de très négatif, ça ne va pas venir tout de suite d’un coup de baguette magique. Cela se fera petit à petit. Surtout si vous êtes dans un cercle vicieux de négativité, il va falloir du temps pour le changer en cercle vertueux.

Car lorsqu’on va mal, on a beau connaître plein de techniques de développement personnel pour allez-mieux, souvent, on n’a pas envie de les utiliser. On est dans la spirale vicieuse du mal être.

Et plus on va mal, plus on a d’idées négatives qui tournent dans notre tête. Et la loi d’attraction faisant effet, on attire à nous des personnes négatives, qui vont mal, qui nous critiquent, se plaignent.

Vous croyez que ce n’est pas possible de changer, c’est faux. Tout est possible.

La pensée est créatrice. Au début, il va falloir vous forcer à être positif, à être enthousiaste.

Comment faire pour être plus positif et optimiste ? Voici 6 clés

1ère Clé : Prendre conscience de notre négativité.

Être attentif à ce qu’on vit, ce qu’on ressent. Observer de quelle nature sont nos pensées ?
Sont-elles joyeuses, pleines d’entrain et de joie, ou est-ce de la rumination, des pensées négatives.

Souvent, nous sommes tellement absents à nous-même, qu’on ne se rend pas compte que les pensées qui tournent sans cesse dans notre tête sont négatives.

Elles tournent un peu comme par habitude, par automatisme.

Cela est la négativité qui vient de l’intérieur, il est difficile de l’arrêter, alors il faut être aussi conscient de celle qui vient de l’extérieur et commencer par elle.

Observez les personnes que vous avez l’habitude de fréquenter et qui nous tirent vers le bas. Les lieux aussi qui sont pollués et noirs.

2ème clé : accepter notre négativité, puis la transformer en positif.

Avant de pouvoir commencer à être positif, vous devez arrêter de nourrir votre esprit de négatif !!

Être optimiste ne veut pas dire, croire qu’on vit dans un monde de Bisounours.

article 6 clés pour être plus positif, site corpsetcoeur.com

Ça ne sert à rien d’être dans le déni. Le monde est tel qu’il est et tout ce qui est autour de nous est important.
Lorsqu’on a observé du négatif chez nous, il faut l’accepter ;

Les vrais optimistes ont conscience de vivre dans un monde imparfait, et arrivent quand même à voir le côté positif. Ils savent que tout n’est qu’expérience, tout nous fait grandir, donc ils voient toujours le bon côté des choses.

Être conscient des problèmes, et savoir qu’on va pouvoir y remédier, trouver une solution ou s’y adapter est le vrai optimisme.

Lorsque vous détectez une pensée négative, ne la repoussez pas, acceptez là, et prenez tout de suite la décision de la changer en positif.

Vous êtes dans les embouteillages «  c’est nul, si ça commence comme cela ma journée va être m…… »    STOP !

Arrêtez-vous, dîtes vous, là j’étais en train d’être négatif. Quel serait le positif dans ce cas car de toute manière vous ne pouvez pas changer cette situation,  la file de voiture est bien là.

« je profite des embouteillages pour respirer en conscience ou écouter une conférence audio ou un livre audio afin de ne pas perdre mon temps ».

3ème clé : Commencez par changer ce qui est extérieur à vous

– Maintenant que vous êtes conscient que le négatif entrant par l’extérieur vous rend négatif, il va falloir vous entourer de positif. C’est à dire, entourez-vous de personnes positives, souriantes, joyeuses.

Vous allez continuer à croiser des personnes négatives, alors écoutez-les et surtout restez observateur, ne rentrez pas dans leurs émotions. N’abondez pas dans son sens, restez vigilant.

Faite une pose médiatique. Rien de plus déprimant que de regarder les informations car malheureusement, l’’actualité n’est pas ce qu’’on fait de mieux en termes de positivité !

Ne vous coupez pas du monde pour autant, survolez juste les gros titres sur le net ou dans un journal et c’est tout.

Les images sont les plus impactantes donc ne regardez pas les journaux télévisés ou certains reportages.

Vous allez me dire, oui, mais je ne serai plus au courant de ce qui se passe dans le monde ?

Je vous répondrais, qu’est-ce que ça vous apporte dans votre vie de savoir ce qui ce passe à l’autre bout du monde. Si vous passez à l’action pour aider, ou vous engager ok, mais si c’est juste pour « savoir » avec votre mental, ça ne sert à rien.

Et de toute façon, vous verrez, si quelque chose d’important se passe, vous serez très vite au courant par un collègue, par un proche.

4ème clé : Qui a-t-il eu de positif dans ma journée ?

Le positif est partout autour de vous, c’est juste qu’on y fait plus attention.

Alors chaque soir, faite un récapitulatif de votre journée. Et répertorieez les choses positives qui vous sont arrivées.

Dans une petite vidéo sur facebook, j’avais parlé du carnet de gratitude. Mettez un carnet sur votre table de nuit et trouvez chaque soir 5 choses positives qui vous sont arrivées dans la journée. Si au début, nous ne savez pas, forcez vous à écrire 5 choses, et au fur et à mesure, vous verrez tout de suite tout ce qui est merveilleux dans une journée.

5ème clé : Entraînez-vous à reconnaître les choses positives tout au long de la journée

Une fois que la clé 3 vous est facile. Vous pouvez faire cet exercice tout au long de la journée. Afin de progresser plus vite, notez au fur et à mesure de la journée ce que vous identifiez de positif. Notez aussi lorsque vous vous observez négatif et que vous avez réussi à le transformer en positif.

Observez toutes les petites choses positives de votre journée, le chant d’un oiseau, un bon fruit gorgé de soleil, le sourire d’un inconnu dans la rue.

6ème clé : Se nourrir de pensées positives et rire

Une des caractéristiques des personnes positives est qu’’elles « consomment » plus de positif que de négatif.

Alors entourez-vous de gens positifs, souriez, riez.
Regardez des films drôles, lisez des livres inspirants.

Plus vous pensez positivement et plus votre aptitude à être positif va s’accroître.

C’est le principe du yoga du rire. Au début vous vous forcez à rire, avec un rire mécanique … puis petit à petit il devient vrai et à la fin de la séance, vous avez les larmes aux yeux tellement vous êtes pris de fou rire. Sans raison particulière. Juste le fait de vous forcer, vous a entraîné dans un cercle vertueux, plus on rit, plus on rit.

Donc au début, se motiver, se discipliner, s’entraîner à dire des phrases positives, à voir le bon côté des choses et petit à petit, comme pour chaque entraînement, vous allez en voir les bienfaits.

Pour vous forcer à penser positif, faite vous une liste d’affirmations positives et répétez-les le plus souvent possible.

Affirmation du style :

  • Mon coœur déborde de joie.
  • Je me réveille chaque matin en me sentant heureux et enthousiaste à l’égard de ma vie.
  • À chaque respiration, je libère mon corps du stress.
  • Mon milieu de travail est calme et paisible. …
  • Je vis au présent et je suis confiant dans l’avenir.

article 6 clés pour être plus positif, site corpsetcoeur.com
Sortez du cercle vicieux pour entrer dans le cercle vertueux. C’est possible, il suffit de le décider et de passer à l’action.
Dites nous dans les commentaires si vous arrivez à être positif ?

Vous aimerez aussi :
1er secret du mieux être, responsable de sa vie
2ème secret du mieux être, le regard des autres
Les 4 accords toltèques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*